L’énergie à Paris

Voilà deux mois que j’ai pris mes nouvelles fonctions en région parisienne, toujours au sein de la même société.
Venant de Toulouse, je dois noter des différences au niveau des projets qui me sont confiés.
Cadrées par un « plan climat » rédigé par la ville de Paris, les nouvelles constructions sont fortement incitées à répondre au label Bâtiment Basse Consommation (BBC) au niveau de ses consommations énergétiques estimées.

« Consommations énergétiques estimées » ?

Oui, un bâtiment neuf aujourd hui ne peut être construit sans avoir au préalable fait estimé (par un bureau d’étude par exemple) les consommations énergétiques en chauffage, climatisation s’il y a lieu, production d’eau chaude sanitaire, ventilation et éclairage. Pour ce faire, il existe une méthode dictée par la Réglementation Thermique parue en 2005 : la ThCE.

Bien qu’imparfaite, elle a le mérite d’exister, et permet de comparer au moins les bâtiments entre eux. Même si le résultat estimatif obtenu diffère des consommations réellement constatées, celles ci dépendant entre autre de l’usager et de son comportement et donc des hypothèses prises lors de leur estimation.
La réglementation thermique impose avec ceci des garde fou : des minimums d’isolation et de performances du bâtiment. En d’autres termes, un bâtiment prévu pour un certain usage ne peut consommer plus qu’un plafond estimé par la ThCE sous peine de se voir refuser l’autorisation de faire ses travaux.

On ne peut donc pas construire ce que l’on veut sans avoir pensé aux économies d’énergie: première très bonne chose.

Ce plafond de consommations est actuellement celui établi en l’an 2005 : c’est le niveau RT2005 (pour réglementation thermique 2005).

Vivez dans un logement construit après cette date et vous verrez que l’évolution était déjà sérieuse. Un gain en confort, et sur la facture indéniable.

Le label BBC impose en gros un plafond de consommation deux fois plus exigent que celui de la RT2005, donc une facture énergétique deux fois moindre, et une emprunte environnementale nettement réduite.
Voilà le standard Parisien d’aujourd’hui. Les architectes, maîtres d’ouvrages, entreprises et bureaux d’études s’attelent pour tâcher de suivre ce plan climat, et jusqu’alors, de ce que j’ai pu constater … ils jouent le jeu!!
Ceci vaut aussi bien pour les bâtiments neufs que pour les bâtiments fortement rénovés.

Cela n’est pas de la tarte de faire entrer un projet dans ce critère, mais la volonté de chacun motivant, c’est une réflexion en conception passionnante et très valorisante.

En 2012, tout ceci devrait être rendu obligatoire en France. Alors un conseil, si vous cherchez à construire pas cher et au juste minimum réglementaire, dépêchez vous, car en 2012 (1er janvier 2013 pour les logements) il vous faudra obligatoirement construire BBC, et à moins que les fabricants d’isolants et d’équipements jouent le jeu, cela coûtera sensiblement plus cher à la construction (mais vous vous consolerez avec un coût de fonctionnement ridicule)
Sachez toutefois que si vous décidez de franchir le cap aujourd’hui en construisant BBC, des crédits d’impôts et prêts très intéressants vous sont accessibles.

Une petite recette pour une maison BBC? Cela viendra dans un prochain article.

Une réflexion au sujet de « L’énergie à Paris »

  1. Les informations ici présentes sont relativement pertinentes et intéressantes. J’ai beaucoup, cet article est vraiment bien ficelé et cela nous permet d’y comprendre un peu plus car le sujet est moins évident qu’il n’y semble.
    Valentin Pringuay / Presse-citron.net

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>